Retours sur l’AG FEP 2024

ag-2024-410x410

Le 20 juin dernier, l’Assemblée Générale de la FEP était organisée, par la FEP Hauts-de-France – Normandie au Touquet. Plus de 250 chefs d’entreprises et réprésentants ont participé à cet évènement convivial et riche d’informations.

Philippe Armiel, Président de la FEP HDFN et Philippe Jouanny, Président de la FEP, ont ouvert ensemble l’assemblée générale de la FEP au sein de l’auditorium du Palais des Congrès du Touquet. 

Le Président Jouanny a débuté cette AG en rappelant que 2023 a été riche en succès et en accomplissements pour lesecteur, et que ceci était possible grâce à l'engagement de tous. Ce rassemblement a aussi permis de souligner des évènements importants comme Europropre ou des réussites comme les travaux sur le certibiocide désinfectants, l'index Propreté, le rapprochement avec le SAMERA, les échanges avec l'interprofessionnel et la présence du secteur au niveau des comex de la CPME, du Medef et du GPS… Le Président de la FEP a aussi mis en lumière le renforcement indéniable de l'influence et de la visibilité de la profession comme les derniers rendez-vous institutionnels ont pu le démontrer, l'élection de la FEP à la présidence de l'EFCI. 

"Continuons à jouer collectif. La méteo politique peut perturber nos entreprises. Soyons forts ! Par beau temps comme par gros temps. C’est dans la tempête que l’on reconnait les grands marins. Ensemble, nous pouvons relever tous les défis qui se présenteront à nous et continuer à faire de la propreté un vecteur de développement économique et social. Il y aura même des opportunités à saisir. Engageons-nous, impliquons-nous, et faisons de notre fédération un modèle d'excellence et de réussite !"

Lors de son rapport, Gilles Rafin, secrétaire général de la FEP, a rappelé que 2023 a été une année difficile, notamment marquée par une inflation forte qui a accentué le décrochage entre la hausse des coûts des entreprises (près de 14% de revalorisation des minima salariaux de branche en 3 ans, des hausses massives de coût carburant et matières premières !) et la capacité à la répercuter sur les prix mais aussi la mise en place de contraintes supplémentaires pour les entreprises. Cette prise de parole a aussi été notamment l’occasion de rappeler l’offre de formation gratuite proposée aux adhérents.

François Bruneau, trésorier de la FEP, a ensuite présenté son rapport suivi de ceux des présidents des collèges catégoriels pour les TPE et les grandes entreprises qui ont, eux, présenté leurs travaux qui ont porté sur l'accompagnement des TPE, la digitalisation, l'innovation, le numérique et l'écologie.​​​​
 

Cette assemblée générale a aussi été l’occasion de faire le point sur de nombreux sujets importants pour la profession : actualités sociales, RSE, formation et emploi… sans oublier, bien sûr, les élections pour le collège catégoriel PME. Nouveauté cette année : le sujet de la formation a été abordé sous forme de différents cas pratiques et a permis de remettre en évidence la palette des dispositifs et moyens de financement dont les entreprises peuvent bénéficier pour assurer l’employabilité et le développement des compétences de leurs collaborateurs.

L'un des temps forts de cette assemblée générale a également été marqué par la signature de 2 annexes à la charte d'engagements existant entre la FEP, l'IDET et le CNA représentés respectivement par Sandrine Pilverdier et Nathalie Leroy. Cette signature porte sur deux textes traitant du travail en continu et/ou en journée et de l'index propreté/révision des prix, et s'inscrit dans une coopération engagée depuis déjà plusieurs années avec ces 2 acteurs.

Enfin, les questions environnementale et climatique ont été mises à l'honneur avec, tout d'abord, l'intervention de Laurence Grillet-Acerbo qui a présenté le projet de la FEP de développer une méthodologie d'évaluation des émissions carbone liées à la mobilité des agents et accompagner les entreprises dans leur trajectoire de réduction de ces émissions.

Aux côtés de François Gemenne, Nathalie Leroy, Séverine Pilverdier, Lucie Celier d'AG2R La Mondiale et Philippe Jouanny, Laurence a ensuite remis aux lauréats 2024, les trophées RSE qui récompensent les meilleures pratiques des entreprises.

Ont été distingués lors de cette édition : 

  • Propreté 2000 avec le prix de la Diversité, pour son engagement en faveur de l’emploi de travailleurs handicapés.
  • Abeille Propreté avec le prix de la RSE pour sa stratégie de développement axée sur le respect de l’environnement, la valorisation du travail et la considération des personnes.
  • ABC Net avec le prix de la Transition Ecologique pour son objectif de sobriété.
  • Servy Clean avec le prix de la Transition Ecologique pour son expertise technique mise au service de la transition écologique.
  • Groupe Saturne avec le coup de Cœur du Jury pour son objectif de réduire de 30% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

L'AG s'est clôturée par la conférence inspirante et engageante de François Gemenne sur comment intégrer la question de l'urgence climatique dans les entreprises de propreté.

Les autres actus de la Fédé